Comment être plus concentré ?

Noter ce contenu

Dans une société de distraction, notre concentration est souvent mise à rude épreuve. Entre les smartphones, la tv, les réseaux sociaux et les publicités, il est difficile pour notre cerveau de rester concentrer.

Mais réellement, qu’est-ce qui nous vole notre attention ? Qu’est-ce qui fait que nous ne sommes pas concentrés ? Quels sont les solutions et techniques pour y remédier ?

On parle de syndrome du déficit de concentration quand notre cerveau est soumis à des sollicitations trop intenses. Il s’agit généralement de sollicitations visuelles, auditives, motrices ou encore olfactives.

Pourquoi, ne nous sommes pas concentrés ?

Il faut savoir que par nature nous sommes tous distraits. Selon l’article du site « Everlaab », nous manquons de concentration depuis l’époque des chasseurs cueilleurs. Notre cerveau est toujours à l’affut d’informations, que ce soit des distractions ou non. C’est un réflexe de survie dont nous avons hérité.

Le manque de concentration peut être attribué à plusieurs facteurs. Dans notre monde moderne, les principaux facteurs sont :

  • Les parasites numériques,
  • Le manque de sommeil,
  • L’environnement,
  • La monotonie des tâches,
  • L’alimentation,

Les parasites numériques sont l’une des plus grandes causes de distraction qui existe. Il y a les smartphones bien entendu, mais aussi nos ordinateurs avec notamment les emails, ou encore notre bonne vielle télévision. Les notifications que nous recevons quotidiennement sur nos différents supports numériques sont pour nous des grandes sources de dopamine. De ce fait, nous créons une addiction à leur consultation qui impacte fortement notre capacité d’attention sur d’autres tâches.

Le manque de sommeil, lui, nous empêche d’être concentrés correctement sur la tâche que nous devons mener. En effet, étant donné que le cerveau ne s’est pas reposé, il ne peut fournir toute ses capacités. Une bonne partie de notre attention sera prise pour compenser le manque de repos de notre cerveau.

Ensuite il y a l’environnement. Ce dernier a également un grand impact sur notre capacité de concentration. En effet, plus l’environnement sera organisé, espacé, aéré et plus notre concentration sera optimale. De plus, le fait de travailler dans un environnement trop bruyant ou au contraire trop calme (sans bruit blanc), nous empêchera d’utiliser pleinement nos capacités.

Enfin il y a la monotonie des tâches. Lorsque nous réalisons la même tâche ou le même type de tâches sur plusieurs heures, il devient trop difficile pour notre cerveau de rester concentré. La capacité de notre cerveau va automatiquement diminuer au fur et à mesure du temps que nous consacrons sur la tâche.

Pour terminer, un autre facteur non négligeable impactant nos capacités de concentration est l’alimentation. Plusieurs études ont montré une corrélation entre nos capacités de prise de décision  et notre alimentation. En effet, notre intestin est notre deuxième cerveau (il existe énormément de livres et d’articles traitant de ce sujet), si ce dernier est bien approvisionné avec des aliments sains et variés en bonne quantité, il nous aidera à bien nous concentrer. Cependant, s’il est approvisionné par des aliments essentiellement gras et en grosse quantité, il sollicitera le cerveau pour l’aider à digérer et donc notre concentration sera amoindrie.

Les aliments dont nous avons besoin pour une bonne digestion sont : (1) les fruits et légumes, (2) les féculents, (3) les céréales complètes. Lorsqu’on sait qu’un adulte moyen consomme en moyenne environ 400g de glucides par jour, il est donc difficile de ne pas avoir besoin d’un apport nutritionnel important en fibres.

Quelles sont les solutions pour y remédier ?

Comme nous l’avons vu précédemment, l’environnement dans lequel nous travaillons a un grand impact sur notre concentration. Pour travailler dans de bonnes conditions, optons pour un environnement calme, de préférence avec un bruit blanc (un bruit blanc est un son d’ambiance comme par exemple des bruits de mer, oiseaux, le bruit d’un aspirateur…). Il faut ensuite un environnement bien cadré comme par exemple travailler dans un bureau bien ordonné, ou encore à la bibliothèque.

Ensuite, vient bien-sûr l’organisation de son temps. Avant de commencer une journée de travail, il convient de définir les périodes où nous devons réaliser notre travail en profondeur (travail dans lequel nous nous différencions dans autres), les périodes où nous traiterons plutôt les affaires courantes et les périodes de pauses. Pour être au top de sa concentration, au moment du travail en profondeur, il faut débarrasser son esprit des nouvelles technologies, en désactivant par exemple les notifications, éteindre la sonnerie de son téléphone ou encore le mettre sur messagerie.

Si ce travail en profondeur est constitué de tâches plutôt monotones ou répétitives, nous pouvons utiliser la technique du « POMODORO ». Cette technique est bien-sûr utilisable pour tous types de tâches mais l’est encore plus pour réaliser du travail en profondeur.

La technique du « POMODORO » consiste, sur des cycles de 30min, à se concentrer pendant 25 min et faire une pause de 5 min. Durant ces 25 min nous devons être complétement isolé de toutes distractions. Pendant les 5 min de pause nous pouvons faire tous ce que l’on souhaite mais il est préférable de marcher prendre l’air et ne pas utiliser son smartphone.

L’organisation du temps comprend aussi l’organisation du temps libre. Les activités que nous souhaitons réaliser durant notre temps libre doivent être planifiées en avance. Ces activités peuvent être les discussions entre amis, pratiquer un sport… Le cerveau pour se recharger a besoin de changement.

L’organisation de son temps comprend également la remise en question, le bilan. Il faut créer une cadence de responsabilisation, faire son bilan de la semaine. Pour cela nous devons comparer les tâches que nous nous sommes fixées en début de semaine et celles que nous avons réellement réalisées en fin de semaine. Noter le positif et négatif et enfin organiser la semaine suivante.

Deux autres techniques que nous pouvons utiliser pour augmenter notre concentration et notre productivité sont la cohérence cardiaque (durant 5 min faire des inspirations et expirations de 5 secondes chacune) ainsi que le challenge, c’est-à-dire se donner comme objectif de réaliser notre tâche le plus rapidement possible.

Pour terminer, une bonne nuit de sommeil et une bonne alimentation sont deux grands facteurs supplémentaires pour une concentration optimale.

Concernant la nourriture, il est conseillé de manger très léger, de ne pas sauter de repas et de privilégier les aliments riches en vitamine C, E et B

Quels sont les points à retenir ?

  • Travailler dans un environnement sain, ordonné et calme,
  • Organiser son temps de travail avec ses pauses (« POMODORO ») et son temps libre,
  • Se couper de toutes distractions durant les périodes de travail en profondeur
  • Faire un bilan hebdomadaire en définissant les tâches importantes,
  • Bien manger et bien dormir
  • Pratiquer la cohérence cardiaque
  • Challenge, réaliser une tâche plus vite que le temps estimé

En conclusion, il existe plusieurs facteurs qui nous empêches de nous concentrer pleinement durant une journée par exemple, le bruit, les notifications ou encore plus surprenant le manque de sommeil. Mais ces derniers sont parables grâce à des solutions et des techniques largement réalisables. Cela peuvent être par exemple l’organisation du temps ou encore le fait de travailler dans un bon environnement.

Vous pouvez également pratiquer certaines activités pour vous détendre. Le choix de la musique en fond sonore est également une bonne chose pour vous aider à vous concentrer.

🔴 EN DIRECT

Participez à ma MasterClass Offerte ce DIMANCHE à 18h

Et rejoignez la communauté Connaissance Illimitée