Menu Fermer

Comment apprendre sans apprendre ?

Apprendre sans s’en rendre compte ? Découvrez comment éviter de faire de l’apprentissage une corvée.

Comment apprendre sans apprendre ?

Pour beaucoup, apprendre est synonyme de contrainte, voire de torture mentale selon les difficultés d’apprentissage existantes pour chaque individu. De fait, l’apprentissage est bien plus laborieux qu’il ne devrait l’être. Et si la meilleure façon d’apprendre était de le faire sans réellement s’en rendre compte ? Comment cela peut-il être possible ? Découvrez maintenant comment optimiser votre apprentissage et le rendre bien moins contraignant.

Apprendre grâce à la représentation visuelle

Se répéter sans cesse le speech de la prochaine réunion ou le dernier chapitre de sa leçon… est un procédé rébarbatif et que nous n’apprécions pas vraiment. Et pour cause, il n’est pas vraiment adapté à ce que notre mémoire affectionne. La représentation s’avère bien plus impactante si elle est constituée d’une structure visuelle. C’est pour cette raison que les schémas, par exemple, sont bien plus faciles à comprendre qu’une longue procédure décrivant le système. Si, en plus, vous ajoutez de la couleur, votre cerveau vous remerciera et l’information sera bien plus vite assimilée. Le mind mapping est un bon exemple de représentation visuelle. Utilisé dans les milieux scolaires et professionnels, il aide de nombreux individus à optimiser leur apprentissage. 

Apprendre par étapes

La quantité d’informations que vous devez assimiler pourrait vous effrayer et freiner votre apprentissage, vous démotivant avant même d’avoir commencé. Apprendre devient, dans ce cas, une véritable corvée. Pour éviter cela, il est fortement recommandé de procéder par étapes. Découpez en plusieurs parties votre leçon ou votre contenu. Passez à la partie suivante une fois que vous avez assimilé la précédente, pas avant. Vous risqueriez de mélanger les informations. En procédant de la sorte, vous gagnez en temps mais aussi en confiance en vous. Cet apprentissage pas à pas constitue la Méthode BOCLET® selon laquelle apprendre étape par étape permet de conserver votre motivation en vous basant sur les acquis obtenus au fur et à mesure. Il est préférable d’opter pour un rythme de séances d’apprentissage plus courtes et plus espacées, que longues et intenses afin de ne pas surcharger le cerveau. 

Utiliser votre subconscient pour apprendre

Pourquoi est-il plus facile de retenir les paroles d’une chanson plutôt que votre prochain discours ? Parce que vous n’apprenez pas de manière consciente. Vous retenez les paroles car vous émettez un processus de répétition de cette chanson que vous aimez. Votre conscience est focalisée sur la chanson dans sa globalité et sur le bienfait qu’elle vous apporte. Votre subconscient, lui, va intégrer les paroles. Vous pouvez reproduire ce processus, pourquoi pas en vous enregistrant en train de chanter ou simplement de lire le contenu. Si vous avez une préférence pour la mémorisation visuelle, vous pouvez très bien placer la carte mentale de votre idée ou projet dans un endroit stratégique chez vous, que vous voyez souvent comme la porte du frigo par exemple. Le fait de revoir régulièrement le schéma fera que vous le retiendrez au même titre que les paroles d’une chanson.  

Chez les enfants, le subconscient est très présent et intervient plus que chez un adulte. Il peut donc être très intéressant d’utiliser ces méthodes d’apprentissage pour les tables de multiplication par exemple. 

Comprendre avant d’apprendre

Chose à moitié comprise, chose à moitié apprise ! Ne tentez pas d’apprendre un concept qui est flou pour vous ou que vous ne maîtrisez pas totalement. Il sera plus compliqué au cerveau d’assimiler les informations et de les lier entre elles. Pour savoir si vous avez correctement assimilé une idée, vous pouvez simplement la retranscrire à une personne totalement externe, de manière claire et simple. Cela permettra à votre cerveau de faire la synthèse et stocker l’information dans la mémoire. Si vous êtes seul, essayez simplement de reformuler cette idée. En général, vous identifierez immédiatement la partie qui demande à être éclairée car vous aurez des difficultés à la retranscrire. La restitution est donc un moyen efficace de vous faire apprendre sans apprendre, en testant votre compréhension. 

Une bonne mémoire : indispensable pour apprendre

Outre ces pratiques pour vous aider à apprendre sans passer par la case « corvée », il est primordial d’entretenir votre mémoire. Commencer par comprendre son fonctionnement au travers des 5 types de mémoires, et adopter les bonnes pratiques au quotidien pour avoir une bonne mémoire. Plus vous optimiserez votre mémoire, plus vos capacités d’apprentissage s’étendront. Vous retiendrez ainsi des informations sans même vous en rendre compte.

Ainsi, il est possible d’apprendre sans apprendre, en adoptant une méthode adaptée à votre personnalité. Il vous faut procéder par étapes pour éviter une démotivation imminente et éviter une saturation d’informations, tout en prenant en compte le fait que le cerveau possède une préférence pour la représentation visuelle. Les cartes mentales vous seront donc d’une grande aide. Enfin, n’oubliez pas votre subconscient, qui peut être un grand allié de l’apprentissage ! L’entretien de sa mémoire est par ailleurs indispensable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *