Menu Fermer

Les 5 types de mémoires

Mémoire sémantique, perceptive, mémoire à court terme… Il est facile de s’y perdre. Découvrez vos 5 types de mémoires.

Si à première vue la mémorisation pourrait se résumer au processus d’enregistrement d’une information dans notre mémoire, c’est en réalité plus complexe que cela. Vous n’êtes sans doute pas sans savoir que nous disposons d’une mémoire à court terme et d’une mémoire à long terme. Mais saviez-vous qu’il existe en réalité 5 types de mémoires ? Découvrez-les maintenant.

La mémoire de travail

Comme nous l’avons mentionné, nous possédons bel et bien une mémoire à court et à long terme. La mémoire de travail est celle qui constitue celle que nous appelons « mémoire à court terme ». En effet, ce type de mémoire vous permet de mémoriser des informations jusqu’à 10 minutes. Aussi appelée « mémoire immédiate », elle vous permet d’effectuer plusieurs tâches en même temps, comme avoir une conversation téléphonique et cuisiner par exemple. Bien plus présente que nous le croyons, la mémoire de travail est indispensable pour vivre au quotidien. Elle peut bien sûr se servir d’informations stockées dans la mémoire à long terme pour exécuter des tâches à l’instant présent si nécessaire, comme dans le cas du récit des tables de multiplication. Votre cerveau doit en effet retenir les deux nombres annoncés : 12 x 10 par exemple, puis chercher dans la mémoire à long terme pour trouver le résultat de 120.

Passons à présent à la mémoire à long terme. Nous pouvons la distinguer en deux parties. La mémoire explicite et la mémoire implicite. La mémoire explicite est celle qui nous permet d’accéder à des informations stockées de manière consciente. Se rappeler un souvenir par exemple. La mémoire implicite, quant à elle, nous permet de retrouver des mécanismes et automatismes acquis, que nous exploitons de manière inconsciente. Nous verrons cela plus en détail. Voyons quels sont les différents types de mémoires à long terme.

La mémoire sémantique

Parlons tout d’abord de la mémoire sémantique. Cette dernière vous permet de stocker les informations acquises sur vous, mais aussi sur le monde qui vous entoure, et ce, depuis que vous êtes enfant. Ainsi, les prénoms y compris le vôtre, les noms de rues, votre personnalité et celle de votre entourage vous sont accessibles grâce à la mémoire sémantique. Vous avez déjà sûrement cherché le nom de ce chanteur que vous avez « au bout de la langue ». En réalité, vous ne l’avez pas oublié, même temporairement. Vous disposez simplement d’un « défaut d’accessibilité » à l’information. Votre capacité à trouver l’information dépend en effet de la distance entre la question et la réponse stockée dans votre mémoire. Les noms des objets, leur utilité, les familles d’animaux et les jours de la semaine sont des exemples d’éléments stockés dans votre mémoire sémantique, elle-même située dans la mémoire explicite.

La mémoire épisodique 

Le second type de mémoire est la mémoire épisodique. Elle est en quelque sorte le film de votre vie sur 3 à 5 ans. En effet, elle vous permet de vous souvenir d’événements que vous avez vécus, comme vos vacances à Bora-Bora de l’année dernière. Cela vous permet ainsi d’être capable de vous situer dans le temps et l’espace, de projeter votre avenir et vous remémorer votre passé. La mémoire épisodique est étroitement liée à la mémoire sémantique. 

La mémoire procédurale

La mémoire procédurale, ou mémoire motrice est, quant à elle, implicite. Elle fait intervenir tous les mécanismes acquis durant votre vie et vous permet de les mettre en œuvre sans y penser. Par exemple, pour écrire, vous n’avez pas besoin de penser à la façon dont vous allez placer vos doigts sur le stylo pour exécuter l’action. C’est en ce sens que nous parlons d’une mémoire implicite, qui s’utilise de façon inconsciente. 

La mémoire perceptive

Le dernier type de mémoire est la mémoire perceptive. Cette dernière, aussi appelée mémoire sensorielle, concerne nos 5 sens, comme son nom l’indique. Il faut savoir que chacun des sens possède sa propre mémoire. Nous retrouvons ainsi la mémoire visuelle, la mémoire tactile, la mémoire auditive, la mémoire olfactive et la mémoire gustative. C’est grâce à la mémoire perceptive que vous êtes capable de mémoriser des voix, des images ou des textures, des odeurs… tout ce qui est lié à vos sens. 

En matière d’apprentissage, nous noterons que c’est la mémoire sémantique qui intervient le plus car elle est stimulée lors de l’apprentissage à l’école et de tout type de formation. La mémoire procédurale intervient quant à elle dans les apprentissages d’automatismes comme faire du vélo, nager, jouer d’un instrument… La mémoire épisodique, elle, vous aide également dans votre apprentissage, car elle se base sur vos expériences vécues. Et comme vous le savez, l’expérience est un excellent moyen d’apprendre.
Il est par ailleurs très important de travailler sa mémoire pour en conserver ses capacités le plus longtemps possible. Pour ce faire, plusieurs techniques existent, comme le mind mapping.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *