Menu Fermer
Mind Mapping

Interview réalisée par MOLINS Gabrielle dans le cadre de Direct’Achat ENEDIS

Mind Mapping

Tu viens de remporter le titre de champion de France de Mind Mapping. Le Mind Mapping qu’est-ce que c’est ?

C’est une méthode de prise de notes sous forme de carte mentale, qui allie à la fois des mots et des images. La puissance de la technique de Mind Mapping, c’est qu’elle permet d’utiliser les deux hémisphères du cerveau dans la prise de notes : le côté gauche (approche rationnel) permet l’analyse logique des faits et la partie droite (l’approche intuitive) permet la synthèse des perceptions par l’image. Cette méthode permet donc en plus de structurer ses idées, d’en faire émerger de nouvelles. Étant en adéquation avec le fonctionnement naturel du cerveau, associée avec la lecture rapide cette technique fluidifie tout simplement l’apprentissage.

 

Comment s’est déroulé le concours ?

Je pratique le Mind Mapping et la lecture rapide depuis maintenant 1 an et demi. J’ai appris la technique et j’ai transformé cet outil en compétence pérenne grâce à la pratique. À force de me perfectionner, j’ai découvert qu’il y avait des championnats de France dans les deux disciplines. Je voulais me challenger et tester mon niveau alors j’ai saisi l’occasion et j’ai intégré une équipe pour y participer.

 

  • ÉPREUVE DE LECTURE RAPIDE

Il s’agit de lire un livre de 200 pages le plus rapidement possible et de répondre, par la suite, à 20 questions précises sur son contenu. Le classement final se détermine par le produit entre la vitesse de lecture et le taux de compréhension (le nombre de bonnes réponses). J’ai, pour ma part, lu ce livre de 200 pages (LM. De Véronique REDON ) en 43 minutes (contre 4 H pour un lecteur lambda) et j’ai eu 18 bonnes réponses sur 20, ce qui m’a hissé à la 8ème place.

 

  • ÉPREUVE DE MIND MAPPING

Elle est composée de deux épreuves. La première est la retranscription d’un discours prononcé en direct. Elle comprend deux phases : l’écoute et la prise de notes du monologue (20min), puis la modélisation des notes en carte mentale sur une feuille A3 (20 min de plus). La seconde épreuve consiste à résumer un magazine d’une soixantaine de pages en 2h sous forme de carte mentale. Pour celle-ci, il y a trois phases : lecture, synthèse et modélisation. Je suis arrivé 1er aux deux épreuves et j’ai été sacré Champion de France, toutes catégories, de Mind Mapping.

 

Selon toi, qu’est ce qui a fait la différence avec les autres candidats ?

Définitivement la préparation, je me suis beaucoup entraîner. J’avais conscience que je partais de loin : je ne suis pas quelqu’un d’artistique à la base, j’ai un profil plutôt technique très loin du littéraire. Pour compenser, je me suis surentraîné. La connaissance et le respect des règles ont aussi beaucoup joué. Dans ce type de compétition, connaitre les critères d’évaluation c’est essentiel, plus tu connais les règles, plus tu vas pouvoir grappiller les points qui feront la différence lors du classement final.

 

Peux-tu nous parler de l’association que tu as créée ?

Quand j’ai découvert ces techniques, j’ai trouvé ça tellement puissant, ça m’a tellement été bénéfique d’un point de vue personnel, que je ne pouvais tout simplement pas garder ça juste pour moi. Aujourd’hui c’est un savoir qui se répand de plus en plus mais qui demande à être démocratisé. Suite à mon premier concours, en octobre 2019, je me suis dit qu’il fallait partager. Du coup, j’ai créé mon association Connaissance Illimitée (www.mohamedboclet.com). Notre objectif c’est d’apprendre à apprendre grâce à la lecture rapide, les techniques de mémorisation et de Mind Mapping. Aujourd’hui, je suis fier de pouvoir dire qu’on a formé plus de 200 personnes, des jeunes et des moins jeunes, dans un contexte de travail ou d’école, ou même de reprise d’études. Pour moi, le plus de ces techniques, c’est qu’on apprend sans apprendre ! De l’apprentissage ludique sans s’en rendre compte.

 

En quoi ces différentes techniques te sont utiles dans ton travail d’acheteur ? 

Ce que j’utilise le plus dans mon travail c’est la lecture rapide. En moyenne un salarié lit entre 4 et 5 heures par jour, que ce soit des mails, des notes de synthèse, des CCTP, des rapports, etc. La lecture rapide permet de réduire de moitié ce temps, un temps supplémentaire que tu peux consacrer à la relation clients par exemple, aux discussions avec les fournisseurs. Le Mind Mapping m’aide surtout à travailler mon esprit de synthèse et l’optimisation de mon temps de travail, j’organise bien mieux mes journées.

 

Que retiens tu de cette expérience? 

Ce que j’ai retenu c’est que le travail et la persévérance payent. Cette expérience m’a permis d’apprendre beaucoup de choses. Je partais de loin et ça a forgé la personne que je suis aujourd’hui. Je me suis lancé dans le concours en sachant que dans tous les cas j’étais gagnant parce que je le faisais. L’important c’est de ne rien lâcher et prendre tout ce qu’il y a à prendre. 

 

Qu’est-ce que ces techniques ont changées dans ta vie ?

Je suis devenu quelqu’un de beaucoup plus organisé, j’optimise bien mieux mon travail et je vais à l’essentiel ce qui me fait gagner un temps fou. Je lis énormément, donc j’apprends beaucoup de choses qui m’aident dans mon travail, dans les relations que j’entretiens au quotidien. Je vois aussi les choses avec un autre regard, j’analyse et résous les problèmes plus efficacement. Grace à tout cela, j’ai eu la possibilité de faire un TEDX pour Enedis. Je ne m’imaginais pas pouvoir parler devant 300 personnes, mais je l’ai fait. Désormais, quand je suis confronté à une situation stressante, je relativise parce que je compare avec tout ce que j’ai accompli et ça me met en confiance. Et le plus fantastique dans tout ça c’est que j’ai encore énormément à apprendre !

 

Un mot pour conclure ?

Même trois, les trois valeurs de Connaissance Illimitée :

L’EXCELLENCE (pas dans l’optique d’être le meilleur mais de donner le meilleur de soi-même), l’ENTRAIDE, et le PARTAGE, c’est d’ailleurs pour ça que l’association s’appelle ainsi. Elle prône l’apprentissage, la pratique et le partage des connaissances et c’est cette dernière étape qui permet d’entrer dans l’illimité, parce qu’il n’y pas de limite à la diffusion du savoir. C’est d’ailleurs le manque de connaissances qui laisse la place aux conflits et à l’émergence de pensées extrêmes. Contribuer à diffuser le savoir c’est contribuer à l’ouverture d’esprit. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *