Menu Fermer
lecture rapide

lecture rapide

Je profite de cette période de retraite (confinement) pour vous partager un sujet qui me tiens à cœur : La LECTURE RAPIDE.

Avant mes 30 ans je ne lisais jamais. aujourd’hui, je lis un livre par jour depuis le confinement et je suis à 40 livres depuis le début de l’année. Comment j’ai fait ? Très simple, j’utilise la lecture rapide.

Cet article vous explique les bases de la lecture rapide, comment chacun d’entre nous peut lire un livre par jour avec un peu d’entrainement.

La lecture rapide, c’est quoi ?

La lecture rapide est une technique permettant d’accélérer la vitesse de lecture.

Elle consiste principalement à éduquer le regard et à limiter la subvocalisation.

Grâce à la lecture rapide, il est possible de lire un livre de 200 pages en 1 heure.

Un lecteur rapide lit à plus de 500 mots/min sachant que la moyenne des gens lit à moins de 200 mots/min.

Comment calculer sa vitesse de lecture ?

La vitesse de lecture est calculée grâce au nombre de mots lus par minute.

Calculer votre vitesse de lecture est très simple :

  • a. Calculer le nombre de mots moyen par ligne dans votre livre : Compter le nombre de mots sur les 5 premières lignes d’une page et diviser par 5.
  • b. Calculer le nombre de ligne lu par minute : lancer votre chronomètre et lire pendant 2 min. Compter le nombre de ligne lues et diviser par 2.
  • c. Multiplier le nombre de lignes lues par minute (obtenu au point b) par le nombre de mots moyen par ligne (obtenu en a)

Voilà, vous connaissez votre vitesse de lecture.

Si vous êtes en dessous de 200 mots/min : vous êtes un lecteur lent, entre 200 et 500 : vous êtes un lecteur moyen ou un bon lecteur et si vous êtes au-dessus de 500 mots/min : vous êtes un lecteur rapide.

Différence entre la vitesse brute et la vitesse nette

La méthode ci-dessus vous permet de calculer votre vitesse brute de lecture. Elle ne prend pas en compte la compréhension. Or, l’intérêt de la lecture est de comprendre ce qu’on lit afin d’engranger de la connaissance. C’est pourquoi on complète la lecture par un test de compréhension. 

Vitesse de lecture brute * Taux de compréhension = Vitesse de lecture nette

Vous pouvez retrouver sur internet des tests de lecture ou demander à un ami de vous poser 10 questions sur votre livre afin de calculer votre taux de compréhension.

Exemple : si vous avez une vitesse brute de lecture de 200 mots/min et 8/10 au questionnaire, alors votre vitesse nette est 200* 80% = 160 mots/min.

La première question à se poser avant de lire.

Avant de commencer à lire, il est essentiel de vous poser cette question : POURQUOI ?

Pourquoi ce livre ? Pourquoi vous souhaitez passer 2 heures de votre vie à lire ce livre ?

Si vous n’êtes pas capable de répondre à cette question, inutile de lire ce livre.

Afin d’être focus sur votre livre, il est primordial de vous poser 10 questions sur le livre.

Quelles sont les informations que je souhaite retenir du livre ? c’est un peu comme faire sa liste de course.

Pour trouver vos 10 questions, je vous invite à lire la 4ème de couverture, le sommaire, l’introduction et la conclusion du livre. Vous aurez ainsi une vision générale du livre et cela vous permettra de bien définir vos questions.

Définir son objectif de lecture

Toujours définir un objectif temps avant de lire. Vous connaissez certainement la loi de PARKINSON : Plus on a de temps pour exécuter une tâche, plus la tâche prendra de temps.

Définir un temps va conditionner votre cerveau et vous obliger à respecter votre engagement.

Si vous n’avez pas fini le livre dans les temps, arrêtez et revenez dessus une prochaine fois.

Les techniques d’appuis visuels

Utilisez un guide visuel lors de votre lecture car vos yeux font des saccades. Vos yeux voyagent sur la page, notamment pour revenir lire des mots ou morceaux de pages déjà lues (ce qu’on appelle « régression »).

  1. Le doigt
  2. Un stylo

Le guide visuel sert à guider la lecture à un rythme soutenu et constant, et permet de rester concentré en évitant de relire des mots déjà lus. Les yeux sont comme accrochés et peuvent suivre le mouvement sans saccade.

Comment ne plus subvocaliser ?

Si vous voulez lire plus vite, il est crucial de se débarrasser de la voix intérieure qui lit avec vous car elle va vous ralentir.

Pour ce faire, 3 techniques :

  1. Pendant que vous lisez, répétez mentalement le même mot. (ex : confinement, confinement,..)
  2. Comptez tout haut pendant la lecture ou mentalement (1, 2, 3,1, 2,…). Ceci a pour objectif de vous faire perdre l’habitude de prononcer les mots.
  3. Pendant votre lecture, prononcez mentalement « hmmmm » un peu comme un moine tibétain en train de méditer.

Cet article est un résumé des techniques de base, il n’est donc pas exhaustif. Plusieurs autres techniques existent. Ce qui est sûr, c’est que si vous mettez déjà ce qu’on vient de voir en pratique, votre vitesse et votre compréhension vont forcément augmenter.

Si cette article vous a plu, laissez-moi un commentaire et partagez le autour de vous.

Qui sait, il est fort probable que grâce à vous un livre soit dépoussiéré.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *